Samuel P. Huntington, allez on commence par de la science PO !

Posted in: Politique

Samuel_P._Huntington

Samuel P. Huntington

Samuel Phillips Huntington ( 18 Avril, 1927 –  24 Décembre, 2008) était un américain expert en sciences politiques qui a vraiment gagné en notoriété à travers son ouvrage The Clash of Civilizations (1993, 1996), qui est une thèse sur le nouvel ordre mondial post-guerre froide.

 

Le choc des civilisations selon Samuel

 

En 1993, Huntington a provoqué un grand débat parmi les théoriciens des relations internationales avec l’interrogatif   »The Clash of Civilizations? », Un article publié dans le magazine Foreign Affairs, qui est devenu une source très influente, et souvent citée. Sa description de la géopolitique post-guerre froide  contraste avec la thèse défendue par l’historien Francis Fukuyama.

Huntington élargi son article « Le choc des civilisations? » et le publie sous le titre « Le Choc des civilisations et  la refonte de l’ordre mondial » en 1996.

Selon lui c’est la diversité culturelle plutôt que les différences idéologiques qui pose les  bases des conflits post-guerre froide et ceux-ci seraient voués à se produire plus fréquemment et violemment  en raison de la diversité.

Alors que lors de la guerre froide, les conflits avait lieu entre l’Occident capitaliste et le  Bloc de l’Est communiste, ils étaient maintenant plus susceptibles de survenir entre les grandes civilisations du monde – l’identification des sept, et une huitième possible: (i) de l’Ouest, (ii) Amérique latine, (iii) islamique, (iv) Sinic (chinois), (v) hindous, (vi) orthodoxe, (vii) les japonais, et (viii) l’Afrique. Cette organisation culturelle du monde contemporain contraste avec la notion classique d’Etats souverains. Pour comprendre les conflits actuels et futurs, les clivages culturels doivent être compris, et la culture – plutôt que de l’Etat – doit être accepté comme le motif de la guerre.

Ainsi, les nations occidentales seraient vouées à perdre leur prédominance s’ils échouent à reconnaître le caractère inconciliable des tensions culturelles.
Les critiques (par exemple  dans Le Monde Diplomatique) arguent que « Le choc des civilisations et de la refonte de l’ordre mondial » du père Samuel est une légitimation théorique de la politique extérieure des Américains, agressions occidentales contre la Chine et les cultures islamiques et orthodoxes à travers le monde.

Néanmoins, cette évolution post-guerre froide dans l’organisation et la structure géopolitique exige que l’Occident se renforce en interne sur le plan culturel, par l’abandon de l’imposition de son idéal d’universalisme démocratique et son interventionnisme militaire incessant .

 

D’autres critiques affirment que la taxonomie  du professeur Samuel Huntington est simpliste et arbitraire, et ne tient pas compte de la dynamique interne et des tensions partisanes au sein des civilisations. Par ailleurs, les critiques notent que Huntington néglige la mobilisation idéologique des élites et des besoins insatisfaits en matière socio-économique de la population comme facteurs réels de causalité de leur conduite, qu’il ignore les conflits qui ne cadrent pas bien avec les lignes de failles civilisationnelles identifiées par lui.

Ils finissent en délattant que son paradigme n’est rien d’autre qu’une  pensée de real-politic dans laquelle « états » aurait été remplacé par «civilisations».

L’influence de Samuel Huntington sur la politique américaine a été comparée à celle de l’historien britannique  AJ Toynbee aux théories religieuses controversées sur les dirigeants asiatiques au début du XXe siècle.

Le New York Times dans sa note nécrologique sur Samuel Huntington, concède cependant, que son «accent sur les Ancients Empires Religieux, par opposition aux états ou aux ethnies, [en tant que sources de conflit mondial] a pris plus de cachet après le 11 septembre.

Un petit bémol encore sur les grandes visions de mon homonyme, voici une vidéo où Francis Fukuyama l’auteur de « The End of History » et de « the Last Man challenge » remet en question les fondamentaux du livre de celui qui a été son professeur, Samuel P. Huntington :


3 Responses to Samuel P. Huntington, allez on commence par de la science PO !

  • Rex

    Replied on: 11 septembre 2011, 20 h 39 min

    Samuel, Samuel, Samuel, Samuel, Samuel, Samuel
    Hounkpè, Hounkpè, Hounkpè, Hounkpè, Hounkpè

    D’autres soulignent que le 21ème siècle aurait commencé le 11 septembre…
    Je me pencherais bien sur ce Samuel l’Annonciateur :) )

  • admin

    Replied on: 22 septembre 2011, 16 h 45 min

    lol si le référencement était aussi simple, tu penses vraiment que ton petit frère y trouverait quelque amusement? ^^
    Pour le début du XXI, ce serait plutôt la chute du mur de Berlin selon moi …

  • slimnature

    Replied on: 19 décembre 2011, 21 h 46 min

    merci pour ce cours de SEO!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Samuel Hounkpe